• Suivez le Lycée Pommerit sur
  • Suivez le lycée sur facebook
  • Consulter les vidéos du lycée

Flash Info

Jeudi 14 décembre : opération bol de riz pour aider des enfants maliens


L’opération « Bol de riz » est une action solidaire qui a pour but d’aider à (...) [ lire la suite ]

Dates portes ouvertes


Notez dès à présent les dates de nos prochaines portes ouvertes : Samedi 27 (...) [ lire la suite ]

Accueil > Actualités > Jeudi 30 novembre 2017 : succès de la 2e édition de Smartagri

Jeudi 30 novembre 2017 : succès de la 2e édition de Smartagri

La 2e édition de smartagri, est une journée professionnelle traitant du numérique au service de la nutrition animale. Elle a été organisée par le technopole Anticipa de Lannion, le Lycée Pommerit, Agretic et l’Enssat de Lannion. 130 professionnels sont venus au Lycée Pommerit suivre cette journée qui a été enrichissante.

« Le numérique au service de l’élevage, de l’agriculture, ce sont des questionnements que nous souhaitons porter ici à Pommerit, avec anticipation, parce qu’il nous semble que les enjeux sont très importants pour l’avenir de l’agriculture et donc de notre territoire car l’agriculture pèse considérablement sur le plan économique et social. On pense à Pommerit que les avancées technologiques vont renforcer la compétitivité de l’agriculture. Nous souhaitons donc être présent dans cette évolution et ouvrir nos étudiants à tous ces questionnements là », explique Marc Janvier, directeur du Lycée Pommerit en ouvrant cette édition de Smartagri.
« La technologie est un acteur fondamental du développement industriel, de l’emploi dans nos régions. Smartagri permet un croisement de filière, entre technologie et agriculture. C’est pourquoi cette année nous avons créé le challenge étudiant, un croisement de filière entre futurs ingénieurs et futurs agriculteurs », souligne Alain Le Bouffant, président de l’Adit (L’Agence de Développement Industriel du Trégor).

Conférence sur l’alimentation de précision

Le matin, une conférence plénière a été animée par Ludovic Brossard (de l’Inra Umr Pégase) qui a parlé de l’alimentation de précision chez le porc : « le but de l’alimentation de précision c’est de mieux caractériser les performances du groupe, mais surtout de l’individu. L’alimentation de précision est donc un bon système pour le bien être animal et sa santé car il permet de détecter toute anomalie en amont. Il faut un grand nombre de capteurs pour collecter les informations et des systèmes d’analyse qui forment des outils d’aides à la décision. Car bien sur l’alimentation de précision se met au service de la compétence et des connaissances de l’éleveur ».

Buffet networking et espace démo

Puis trois entreprises ont présenté leurs projets et retours d’expérience. Pierre-Yves Prigent de Vitalac, a présenté la vision d’un fournisseur d’aliment et le projet Symeter ; David Descrot, de la société Sipena, a abordé la solution de libération contrôlée des aliments ; Benoit Dassé, de BCEL Ouest, a expliqué de la collecte à la valorisation de données. En fin de matinée, plusieurs entreprises et start-up ont pu présenter rapidement leurs projets (3D Ouest, Copeeks, Europrocess, Foton, Valorex, NL Nutrition, Photonics Bretagne, Photo Lines, Sodiaal, RF Track, Tell, Vetosoft et VIP Studio 360).

Le public de professionnels a pu échanger ensuite plus longuement avec ces entreprises lors du buffet networking qui suivait dans l’espace démo organisé dans l’espace restauration du Lycée Pommerit. C’est un espace où les entreprises et starts-up avaient un stand pour présenter leurs innovations. Une journée enrichissante, et animée avec brio par Sylvie Brichet, d’Anticipa.

Challenge étudiant Smartagri

La nouveauté cette année, c’est le challenge étudiant Smartagri. Depuis le mois d’octobre, les élèves ingénieurs de 2e année de l’Enssat de Lannion et les BTS ACSE 2e année du Lycée Pommerit ont travaillé conjointement, par groupe de 3 étudiants. Le thème retenu pour ce challenge : des solutions numériques répondant aux besoins du milieu agricole. Un travail de recherche s’est alors mis en place au fil des semaines et chaque groupe est allé à la rencontre d’agriculteurs. Les cinq équipes finalistes ont présenté leurs projets et répondu aux questions du jury. Il était composé de Ludovic Brossard (responsable équipe de recherches porcs Inra), Sandy Grégoire (responsable marketing Europe du Sud Delaval), Marc Janvier (directeur Lycée Pommerit), Emmanuelle Le Corre (rédactrice 22 Terra), Estelle Keraval (directrice Technopole Anticipa), Mathieu Merlhe (chargé de mission innovation à la Chambre d’Agriculture Régionale) et Jean Christophe Pettier (directeur de l’Enssat).

Les équipes et leur thématique : Avi protect (détection de prédateurs dans l’exploitation avicole) ; Echo-Systèmes (analyse de tassement des sols par cartographie) ; Smart nutri (Gestion des rations alimentaires en système herbager) ; Gip (Gestionnaire Intelligent de Prairie) et Iso-Safety (détection de surchauffe dans les presses à round-baller). Le jury a délibéré sur la qualité de communication, le niveau d’innovation du projet, la qualité du business model, la faisabilité, la qualité et l’investissement de l’équipe.

C’est le projet Gip qui a emporté le challenge étudiant. Ce trio était composé de Guillaume Bizette et Valentin Feroc (étudiants de BTS ACSE) et de Guillaume Rolland (Enssat). « La problématique est venue comme une évidence. On est sur des systèmes herbes. Il y a là une attente sociétale. C’est un domaine où la réflexion est toujours permanente », expliquent Guillaume et Valentin (de BTS ACSE) qui sont rejoint par Guillaume Rolland : « j’ai tout de suite croché à la thématique et aux idées qui allaient avec ».

Les lauréats ont reçu un diplôme remis par Eric Bothorel, député, ainsi qu’un cadeau Nokia offert par Alain Le Bouffant, président de l’Adit. Les trois étudiants vainqueurs du challenge ont été invités par Eric Bothorel à venir à l’Assemblée Nationale, afin de présenter leur projet innovant aux parlementaires agriculteurs.


Découvrez toutes les photos de la journée Smartagri d’un clic ici.